Qui suis-je ?

Lina Renée Lemoine

Lina Renée Lemoine Ayurveda, Lille Lomme

Parler de soi est un exercice à la fois évident et complexe car bon nombre de professionnels des thérapies alternatives s’accordent à penser que travailler dans ce domaine est le reflet d’un parcours de Vie, d’un cheminement personnel où le vécu et la théorie se rejoignent. Expliquer ce pourquoi j’ai choisi d’exercer cette discipline qu’est l’Ayurvéda revient à vous livrer une part de mon intimité.
Alors, allons y, à l’heure des réseaux sociaux où chacun s’exprime sans retenu, à qui veut les lire.
Enfant adopté, d’origine indienne, j’ai toujours été attirée par les aspects profonds des choses, des situations, des fonctionnements. Peut être est-ce dû à ce statut car l’adoption est certes une affaire courante, elle n’en demeure pas plus facile. C’est de cette complexité de rapport entre 2 cultures que je me suis construite. Cette volonté d’aller creuser toujours plus en profondeur pour en connaitre les moindres détails, les moindres subtilités s’explique donc par cette individualité d’enfant adopté. Ne jamais se fier à l’apparence et percevoir l’essence même de toute chose.

La nature a toujours été pour moi, source de fascination et d’humilité.

Elle cherche la voie la plus simple tout en œuvrant avec génie et subtilité. Les préceptes de l’Âyurvéda se basent sur ces observations de l’Evidence géniale et c’est en cela que la discipline m’a parlé. Je me sens en phase avec cette Nature qui est décrite par l’Âyurvéda, elle est moi et je suis elle. Le maitre mot pour être serein et sain de corps et d’esprit, est le Respect de soi et de notre environnement.
Ainsi, selon cette discipline, vivre bien et longtemps implique donc du respect envers sa propre nature et envers la Nature à laquelle nous appartenons.

Je me souviens aussi que déjà durant mes études supérieures de philosophie, j’ai pu saisir les prémisses de l’Âyurvéda dans divers ouvrages, notamment dans le « Traité de la réforme de l’entendement » de Spinoza. J’étais fascinée de voire à quel point, le contenu rejoignait mes convictions les plus profondes sur l’essence de la Nature et notre place.

Devenir maman a participé aussi à ce parcours vers l’Âyurvéda car à l’arrivée d’un nouveau né, on revient à l’essentiel, aux besoins élémentaires et primordiaux de la Vie et de la Nature.
Une chose importante survient alors qui est la transmission. Qui suis-je et que vais je transmettre à mon enfant ? Je me suis alors tournée vers moi-même, je me suis interrogée sur l’héritage culturel et génétique que j’allais donner à mon enfant. C’est dans cette démarche que mes racines indiennes ont refait surface, que mon envie de creuser dans mes origines et ma culture s’est accrue.
Qu’avais-je en moi d’occidental et d’indien ? J’étais prête à me nourrir de connaissances sur mon pays d’origine qu’était l’Inde. L’Âyurvéda est alors entré dans ma vie mais d’un point de vue personnel. Je me suis alors « écoutée » et choyée. J’ai laissé mon corps s’exprimer, me parler. Ainsi, j’ai tendu vers une meilleure communication entre mon mental et mon corps pour un mieux être. Ces démarches m’ont permis de mieux gérer et digérer les épreuves de la vie.

A ce jour, quand je me retourne sur tous ces événements qui ont jalonnés mon parcours vers l’Âyurvéda, je ne peux ignorer que chaque chose arrive de façon non fortuite mais que bien au contraire, tout se met en place, tout comme un mécanisme naturel, dans un ordre précis pour atteindre un objectif précis. Le mien était de tendre vers une meilleure compréhension de moi-même grâce à l’Âyurvéda notamment.

Pratiquer l’Âyurvéda de façon professionnelle est une manière pour moi de révéler mon côté indien et de m’épanouir à travers lui tout en prodiguant son savoir plurimillénaire. Mon adoption se révèle être une Force.
Je me perçois comme un trait d’Union entre 2 cultures, entre ma terre natale et ma terre d’adoption tout en adaptant les règles de vie ayurvédiques à la vie occidentale.
C’est dans cette dynamique que j’ai décidé de recevoir mon enseignement sur l’Âyurvéda en Inde notamment. C’était pour moi une évidence, il fallait que je m’imprègne du mode vie indien pour l’intégrer et la transmettre. Ce fut une expérience forte en émotions et en ressentis. Elle est venue enrichir mes connaissances proprement dites. J’ai appris cette discipline avec mon mental et mon coeur.
Aussi, je souhaite vous apporter ces bienfaits avec le plus d’humanisme possible.

Je conclus en souhaitant que nos chemins se rejoignent.

Lina Lemoine Ayurveda, Lille Lomme